Christian Louboutin 2015 Spring

Un peu plus loin, on croise Nicole et ses longs cheveux bouclés. J’ai tout arrêté, alors que j’avais vendu ma maison pour constituer mon capital d’investissement. Elle a pourtant replongé en 2007. Et dire qu’il faisait profil bas à Orly Il maîtrise le bonheur de faire jouir sans fin une femme qui n’a d’autre arrière pensée que son plaisir. Didier van Cauwelaert n’en rajoute pas ; fidèle à sa désinvolture, il suggère. Au lecteur de décrypter quand Alice fait à Zibal une demi pipe à éclats derire.

Tout l’été, dans la belle maison patricienne de Carla Bruni au cap Nègre, les amis de sa femme, ces « beautiful people » de la mode, de l’art et des médias qui naviguent avec aisance entre Los Angeles, Shanghaï, Milan et Paris, l’ont entendu s’exercer, riant lui même de son accent frenchy. « Tu vois, on peut apprendre, on peut progresser ! », jurait il devant l’un de ses visiteurs. Il fallait être prêt : en octobre, Nicolas Sarkozy donnera à New York sa première conférence internationale d’ancien chef de l’Etat, à l’invitation d’une grande banque..

Des baskets montantes à rayures, des vestes rouges et des bermudas pour les hommes, des sandales à talons bobine, des pantacourts et des vestes crème pour les femmes, voilà à quoi ressemblent les premiers vêtements imaginés par Christian Louboutin. Le magicien des escarpins, célèbre pour ses semelles rouges signature, a décidé de participer aux Jeux olympiques de Rio à sa façon. En effet, le pape du stiletto s’est lancé dans une nouvelle aventure mode en créant les tenues officielles de l’équipe nationale de Cuba..

Une Internaute connue sous le pseudonyme d’ethical_rhyme a réalisé le rêve de sa petite sur. Cette dernière, lycéenne, voulait à tout prix porter une paire de Louboutin pour se rendre à son bal de promo. Et pas n’importe quelle paire de Louboutin : les Daffodile Strass ornées de cristaux Swarovski de couleur bleue.

Selon le site All4Syria, qui semble tenir ces photos pour authentiques, il est probable que la présence de l du chef de l si ce n celle de son mari, lui a été suggérée par les conseillers en communication britanniques recrutés pour améliorer son image. Celle ci avait été durablement écornée par l que la revue Vogue avait consacré à cette Rose du désert, à ses tenues coûteuses et à ses chaussures Louboutin, à la veille de l en Syrie. Supprimé de son site par la revue, cet article a été pieusement conservé sur un site non officiel du président Al Assad.

Moi qui n’ai rien d’une vraie fille (j’entends par là le côté girly hypertrophié / shopping débridé / soldes hystériques / magazines féminins / science de la déco tendance / pâmoison devant une paire de Louboutin) encore que mon budget cosmétiques mensuel participe considérablement à la bonne santé de Nuxe et de Melvita , la demi fille que je suis donc, craque, fond, se ruine cependant en bougies aux senteurs délicates et rares. Mais lorsque l’on est dotée d’une caboche facilement migraineuse, les arômes trop marqués, trop bigarrés, les composants chimiques, synthétiques, voire carrément nocifs qui empreignent des cires venues dont on ne sait où, n’ont pas droit de cité. Ce motif et une pointe d’intransigeance m’avaient amenée à ne voir mon salut qu’en Diptyque : Thé, Feu de bois et Bois ciré en hiver, Jasmin, Gardénia et Tubéreuse en été.


Laisser un commentaire