Christian Louboutin Paris Ete

INTITUL DU LIEN 3 Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Toutes les actualités grossesseToutes les actualités santé grossesseNous les attendions, les voilà : les pantoufles de Cendrillon créées par Christian Louboutin. Elles ont bel et bien la semelle rouge, mais ne sont pas en verre.Vous n’ s pas pass c de cette info qui a fait le buzz : la soci am Walt Disney a demand Christian Louboutin de moderniser les fameuses pantoufles de Cendrillon pour la sortie en Blu ray et DVD de ce grand classique l’automne prochain.Et c’est l de la semaine de la Haute couture Automne Hiver 2012/2013 qui s’est d la premi semaine de juillet que le cr a d son oeuvre toute en dentelles, paillettes, papillons et strass. Le r d toutes celles qui s’attendaient une immitation de la paire authentique.

En vacances cet été en Roumanie et en Bulgarie, j’ai pu voir que la chute de l’idéologie communiste n’est remplacée par rien et que eux, la politique hein ils s’en foutent comme de leur premier charter. Aux Etats Unis, je ne parle ni de New York ni de la Californie, les Etats Unis quoi, je me souviens que la politique non plus, que pouic, ça passe en spot de pub entre Taco Bell et Ralph Lauren. Pour autant, en vacances en février dernier au Brésil, là ça se tirait dans les pattes entre jeunes pour tout politiser: transports, santé, éducation, logement, cet air frais qui permet de croire qu’on va changer le monde.

D’ordinaire, glisser ses pièces les plus tendances dans sa tenue de bureau est aisé. La chemise victorienne ? Tellement facile sous une veste d’homme. Les kitten heels ? Quelle femme pressée n’en n’a jamais rêvé ? Mais pour certaines lubies mode telles que la jupe en vinyle rappelant les sixties ou le manteau en fausse fourrure à motif animalier n’ayant rien d’un trophée de chasse, la question se pose : puis je l’oser au bureau et si oui, comment ? Suivez le guide du passage des pièces mode, de la rue à l’open space..

« Oh mon dieu, je suis trop p r Nabilla dans les rues de Miami le jour de son anniversaire en janvier 2012. Dans un rythme effr elle chantait alors tue t avec son amie Ayem « Tu n’as aucun swag swag swag », avant de pointer une passante du doigt. Malheureusement pour la starlette, la femme est fran et r : « Toi t’as aucun swag ! ».

La violence est ce qui vient d’abord quand on ne trouve pas les mots confie t elle. Atavisme, elle ose l’expression : les traumatismes psychiques sont transmissibles, même ceux que l’on ne verbalise pas. Inconsciemment, on ressent les douleurs de nos parents, sans en connaître les origines : J’ai toujours été une flippée, une angoissée.


Laisser un commentaire