Christian Louboutin W Polsce

Nous arrivons ce jeudi donc, poussette rue JJ Rousseau, un agent de la sécurité nous ouvre la double porte pour faire passer le char. Pour le sourire on repassera, m’enfin c’est pas son métier. Plusieurs vendeurs courent dans tous les sens pour servir les 3 clients présents en même temps que nous dans la boutique.

De notre côté, on a choppé une astuce de Miss France pour tenir le coup malgré la fatigue et l’alcool pendant la quinzaine:Valérie Espinasse conseille de boire chaque matin à jeun de l’eau chaude avec le jus d’un citron, ça draine le foie. A fait partie d’un processus pour une bonne hygiène de vie, recommande Mareva Galanter. Soudain, quelques clients du Nikki Beach se retrouvent les Louboutin dans l’eau.

« Parmi les politiques que vous m’avez montrés, je ne m’identifie à personne et je pense que beaucoup de jeunes ressentent la même chose. Il va peut être falloir que je songe à me présenter à la présidentielle, du coup », balance t elle façon Cicciolina. Pour se marrer, Nabilla dessine même les contours de sa « VIe République » et égrène quelques propositions : « J’augmenterai le smic, je baisserai les loyers et j’instaurerai une semaine de 4 jours. » Le nom de son parti ? « Joie, argent et Louboutin. ».

Alors que les marques avaient l’habitude d’utiliser les séries comme des vitrines pour leurs dernières créations, les rôles se sont inversés avec Mad Men. L’univers hyper stylisé des bureaux de Don Draper et les tenues de ses secrétaires inspirent les créateurs des grandes maisons au point qu’on assiste à un revival sixties sur les podiums. Michael Kors avouant lui même à Madame Figaro avoir été influencé par cette atmosphère particulière: Quand le jacquard, les cols en fourrure et les gants de soirée ont envahi ma collection automne hiver 2008, c’était déjà la faute de Mad Men.

Je les ai quand même reçues, mais c’est à double tranchant. Elles ne sont pas vilaines mais tu vois quand même que ce n’est pas du vrai. Et je dois pas être la seule à me faire avoir impossible de les retourner, à faire attention. Durant la promotion du film aux quatre coins du monde, les souliers d’Angelina Jolie avaient attiré notre attention. La mère de famille misait sur des looks « dark » et sur des escarpins qui sortaient tout droit du long métrage. Du moins, c’est l’impression que ces créations nous donnaient.

J’ai retouché les yeux, les visages. Le résultat nous a plu. Je crois que la création c’est comme ça. A 12 ans, il se réfugie souvent au musée des Arts africains et océaniens. Là, il découvre un exotisme dont la géographie suffisamment vaste et imprécise lui va comme un gant, un exotisme qu’il poursuivra plus tard, avec boulimie, du Maroc à la Turquie, la Jordanie, l’Ouzbékistan, l’Inde et le Japon. Chaque destination devient aussi une aventure vestimentaire.


Laisser un commentaire