Louboutin Femme Solde

En une poignée d’années, ces deux quartiers de Miami sont devenus des lieux chics et branchés, où se côtoient designers, galeristes et amateurs d’art contemporain. Leur essor doit beaucoup à un homme d’affaires influent, Craig Robins, président de la riche entreprise de développement immobilier Dacra. Après avoir contribué au renouveau du quartier art déco de South Beach dans les années 1980, cet investisseur a jeté son dévolu sur Design district, zone en déshérence où végétaient quelques magasins de meubles.

« Vendre des vêtements griffés à des prix H tel est le crédo de Rémi Antoniucci. 30 ans, l’ancien consultant pour des entreprises en difficultés, a été mandaté par le Secours Catholique. Sa mission : réfléchir à comment utiliser les 130 tonnes de vêtements de seconde main donnés chaque année par les particuliers, essentiellement des habitants des beaux quartiers parisiens, plus Gucci que Tati.

Je me regarde dans un miroir quand je me rase. C’est un regard très technique, voir s’il reste un peu de mousse sur un coin du visage. De plus, depuis quelques années, je dois porter des lunettes pour voir de près. Elle a la beauté de mummy, ex mannequin pour Chanel, et les neurones de daddy, Tom Yeardye, businessman millionnaire cofondateur de Vidal Sassoon, la ligne de produits de soin pour les cheveux. 8 ans, elle se targue déjà d’entretenir un réseau international : elle passe ses étés sous le soleil de Californie, où ses parents ont élu domicile, et fréquente, le reste de l’année, les meilleurs établissements du pays, notamment Heathfield School, un pensionnat pour petites filles riches et smart. Elle finira sa scolarité en Suisse, à l’Institut Alpin Videmanette, fréquenté, notamment, par une certaine Diana Spencer..

Elle a fait appel à six artistes (Karl Lagerfeld, Frank Gehry, Christian Louboutin.) pour réinventer le design de ses produits. On peut ainsi voir la malle couleur perroquet de Cindy Sherman, qui détonne au milieu des bagages classiques de la deuxième salle. Cette constante remise en question réussit visiblement à la marque.

Scène archi connue. Vous êtes assis à la terrasse d’un café, en compagnie de trois femmes, à côté d’un con. Vous savez à quoi on les reconnaît, les cons: ils sont interventionnistes. Depuis le mois de mars, la star américaine a multiplié les apparitions dans une robe de ce modèle, signée Gérard Darel. Selon le magazine Forbes, l’actrice est dans le trio de tête du classement 2008 des people les plus influents du monde. Tous ses faits et gestes sont observés et relayés par la presse et par Internet.


Laisser un commentaire