Louboutin Homme Espadrille

Il voterait plutôt écolo, il exècre le nucléaire, ne croit pas aux prisons, pense que l’Europe se terminera en bain de larmes comme on peut se mettre subitement à chialer devant un distributeur qui avale votre carte bancaire. Il a des peines d’argent, a connu le chômage et l’éligibilité au RSA. Il pratique l’insouciance à outrance, fourmille de projets, les bûche avec l’énergie des acharnés, se lasse, laisse faner et culpabilise.

Qu’ont pensé ses fans de sa participation du film Spring Breakers, où l’on voit défiler autant de nichons que de grammes de coke ? Où James Franco, déguisé en rappeur plouc, tourne autour du bikini de la Gomez avec un air carnassier ? Enfin, Selena montre un peu d’humeur : On n’accorde pas assez de crédit à mes fans. Certes, ils sont trop jeunes pour voir le film, mais ils se sont réjouis pour moi. J’ai tweeté avec tellement d’enthousiasme à ce sujet ! Avec plus de 15millions de followers, le message a dû passer.

Je les « décolle » donc assez régulièrement pour varier les chaussures._les semelles noircissent , mais ça c’est normal en contact avec les chaussures_leur pouvoir adhérant devient moindre mais avec la pression du pied elles restent en place_à l’usure le film protecteur du gel commence à gondolermais avec les MERCUROCHROME d’autres points négatifs très gênants ont fait leur apparition:_la semelle part en charpie, c’est à dire que je me retrouvais avec des petits bouts de gel dans mes chaussures_la semelle roule sous mon pied pendant la marche donc une sensation très inconfortableAutant vous dire qu’on ne m’y reprendra pas à 2 fois: je resterai une fidèle cliente de la marque SCHOLL car ce sont pour moi les meilleures semelles. Jamais celles ci ne se sont déchiquetées ou ont roulé sous mon pied.La preuve en image (je précise que les semelles SCHOLL ont été achetées il y a 6 mois et les MERCUROCHROME datent d’1mois et demi. Je les ai utilisées de la même façon, même moins pour les MERCUROCHROME):Et bien merci pour cette comparaison !j’ai acheté les Mercurochrome il y a 2 semaines pour éviter d’avoir les pieds en charpie lors de mes sorties en talons hauts .

La respiration de l’art reflétée dans l’il, à l’écoute, Jany Jansem ne compte pas son temps pour la faire partager à ses visiteurs: collectionneurs ou juste curieux, du moment qu’ils passent la porte, nous nous devons de les accompagner. Confondante de simplicité, la remarque n’est pas innocente. Comme Jany Jansem l’explique: quand j’ai repris la galerie, la première chose que j’ai dit à l’équipe, c’était qu’on travaillerait la porte ouverte! qu’enfin, ce n’est pas anodin, quelqu’un qui va entrer et nous donner 2, 3, 7 minutes d’attention, autant dire des minutes de sa vie! Qu’il veuille des précisions sur un artiste, ou un renseignement parce qu’il s’est trompé de porte: ça ne change rien.


Laisser un commentaire