Louboutin Homme Jeans

Vous pensez que les Russes ont inventé les chapkas de fourrure uniquement pour faire les pitres dans les films hollywoodiens ? C’est que vous n’avez jamais attendu un bus retenu dans la circulation moscovite par un froid cinglant. Dans cette situation, vous seriez heureux d’échanger vos derniers euros contre une traditionnelle chapka de fourrure. Sans parler des villes du nord de la Russie, où les températures descendent en dessous de 40C.

ChaCha, Palais de Tokyo, Social Club, Baron, Zero Zero, Scopitone, Montana partout, il y avait une soirée à ne surtout pas rater hier soir. Mais malgré les playlists qui tuent et les concerts privés les plus alléchants, aucun des artisans de la night n pu rivaliser avec la bande d Allard. Romantiques chevelus aux yeux de chat ou déesses filiformes au magnétisme extrème tous ceux qui habituellement aimantent avec force les fêtards parisiens sur leur dancefloor ont perdu de leur superbe face à l Party du Royal Monceau.

Aux douze coups de minuit, le club s’ouvre au public. Tenue de cocktail recommandée pour éborgner la cornée du maestro. Il n’est pas rare que Francis conseille aux prétendants d’aller se changer. Un nom illustre devenu un unique objet de désirLorsque Quentin Tarantino reçoit un prix, son actrice fétiche dePulp Fiction, Uma Thurman, trinque à sa santé en se servant de sa chaussure pour boire. Parmi les clientes du créateur, dont nombre sont devenues des amies, il y a Arielle Dombasle et Dita Von Teese, qu’il a toutes deux chaussées au Crazy Horse, Diane Von Furstenberg, Kate Moss, Kristin Scott Thomas, Fanny Ardant, Monica Bellucci, Oprah Winfrey, Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow, Rihanna, la princesse Olga de Grèce, Christina Aguilera, Renée Zellweger, Blake Lively dont il est très proche. Il y avait aussi Elizabeth Taylor, qui aimait autant les souliers que les bijoux , et qui lui racontait sa vie, allongée sur son lit.

Cas 3 ; les nomades de la mutuelle. Ceux qui changent sans arrêt et qui ne le signalent pas. En ce moment avec les mutuelles d’entreprises c’est la valse et il y a intérêt à être super vigilant. Je commence à marcher, sans écouter de musique, sans avoir peur de quoi que ce soit parce qu’il fait nuit. J’observe les alentours, je souris lorsque j’entends des jeunes enfants qui demandent des choses à leurs parents. Je dois dire que mon appartement n’est pas bien proche de l’endroit où je passe mes journées, mais cela ne m’embête pas de marcher plus d’une demi heure le soir.

Mais c’est ma rencontre avec le MAC, fondé par Ragtime et son cousin Gandi quatre ans avant, qui m’a ouvert d perspectives. Ils étaient plus aguerris et connaissaient toutes les ficelles pour avoir des bombes, de l des marqueurs, etc. Nous étions avant tout une bande d qui partageaient la même passion pour le graffiti, la musique ou la danse, on évoluait avec innocence et spontanéité.


Laisser un commentaire