Louboutin Homme Soldes

Mais Kongo ne se contente pas de graffer comme il respire. Il est également co fondateur de Kosmopolite, le premier festival international de graffiti en France qui a fêté ses 10 ans en 2012. Une galerie à ciel ouvert pour les accros de la discipline, les curieux, les amateurs et les autres, soutenue par la ville de Bagnolet depuis les débuts.

Ni la concurrence déloyale et parasitaire, ni l’imitation et l’atteinte à sa marque n’ont été retenues. La bataille suivante se déroule au tribunal de New York, en 2011. En passant devant une boutique Yves Saint Laurent de Manhattan, le créateur découvre que la maison de couture a orné de semelles rouges certaines de ses chaussures.

C’est un peu une boucle. Quand la directrice du Crazy m’a proposé le projet, la réponse a tout de suite été oui. Je connais bien l’univers des danseuses et je l’adore. On suit ainsi, au long des dessins qui parsèment les murs, l’évolution de Martine à travers sa coupe de cheveux, ses vêtements, ses activités, mais aussi celle de toute une société qui n’a plus rien à voir avec celle de 1954. Même le style des dessins a bien changé entre le premier album Martine à la ferme et l’ultime Martine et le prince mystérieux, en 2010 : moins vif, moins école belge , au profit d’un univers évoquant la peinture romantique allemande , dixit l’éditeur Casterman. L’univers s’est peu à peu affadi, s’est aquarellisé à outrance et c’est bien regrettable..

L’auteur sait regarder l’intranquillité du monde à travers son monde pour n’en faire qu’un: le Monde, comme M de M Train. Pour Patti Smith, l’écriture de son livre revient à figer l’image du récit par un entrelacement à proportions égales du temps écoulé et du temps présent, comme une porte ouverte au spleen. Un monde visible qui représente un exil, celui des destructions et de la solitude, celui d’un monde invisible, salvateur, pour qui sait comprendre l’unité profonde de l’univers..

Dom Pérignon a marqué les esprits en sortant, en décembre2013, la bouteille enchâssée dans une sculpture de Jeff Koons: Balloon Venus. Le succès fut tel que les amateurs de la marque s’arrachèrent les seuls étuis, simplement ornés de la photo de l’uvre. Cette année, la maison Ruinart a fait appel à Jaume Plensa, sculpteur contemporain catalan connu pour ses représentations de corps humains et de visages en recueillement.

Il y a eu plein de prix différent. Comme : Le prix Printemps Lille, le prix Elle Belgique, Le prix fédération française de prêt à porter féminin, le prix Meet My Designer, etc. Un grand bravo à Alina Marti qui a remportée pas mal de prix. Il m’aide beaucoup. Il me comprend. Je crois du moins.


Laisser un commentaire