Louboutin Junior

Depuis, elle garde un faible pour sa période punk (Je dormais avec mes Dr. Martens) et cultive son goût pour les pièces vintage : elle adore toujours la fantaisie d’une Betsey Johnson, dont elle portait une robe au lycée. La seule folie qu’elle se soit accordée à cette époque ? Une paire de Louboutin.

Elle avoue : « faire ce travail m’a permis aussi de réexaminer la façon dont je percevais les femmes. Ce n’est qu’une fois publiée sur mon Tumblr en janvier 2013 qu’elle a fait le buzz. » Reprise par les blogs, les réseaux sociaux, la photo suscite différentes discussions sur les ourlets de jupes et sur la sexualité féminine. « Je suis contente d’avoir pu contribuer, même un tout petit peu, au débat sur le féminisme. ».

Gilles : A une fête de Kenzo, qu’il avait organisé à son magasin. On se connaissait de vue, mais pas vraiment. Je l’avais repéré déjà ! J’avais bien bu, j’avais pris un petit quaalude et on ne s’est plus quittés à partir de ce moment là. Il est un signe de cet engouement britannique pour les talons hauts : la place que la presse leur accorde. C’est l’un de ses dadas, au même titre que les chats ou les écureuils. Le Guardian, depuis le début de l’année, a publié 148 articles qui mentionnent ces chaussures exclusivement féminines.

Souvent elles ne les cirent pas, contrairement aux hommes qui les bichonnent comme des objets de collection. Lui, traverse la vaste allée qui mène de la boutique à son bureau en faisant claquer sur les pavés l’épaisse semelle de cuir de ses sandales tressées noires et beige. Qui, au départ, lui ont valu de cuisantes ampoules » Son bureau est encombré de multiples références.

En réalité, l’adolescent affiche déjà des goûts d’esthète. 11 ans, il prend des photos par dizaines. Mon oncle Louis m’avait offert un Pentax Spotmatic. Malls. Le chemin parcouru depuis est éloquent : le week end dernier, la société Louboutin fêtait à Pékin l’ouverture de sa cinquantième boutique mondiale, sans compter les nombreux corners (points de vente dédiés) qui ont été dressés dans les grands magasins et malls de la planète. En2011, ce ne sont pas moins de 700 000paires de chaussures Louboutin qui étaient écoulées.

Encore le travail, toujours le travail. Cela me peine parfois, mais je suis habituée depuis le temps que je travaille pour eux. Je dépose toujours un baiser sur la joue de mon père, puis je fais de même avec ma mère. Quand j ai acheté le véhicule , la deuxième clé n a pas été codées , et le garage m a expliqué qu il leur fallait min 1 jour jour tout recoder . ( systeme ) hors il s avere que je n ai jamais eu la carte . Comprend rien.


Laisser un commentaire