Louboutin Nail Polish 2016

Le premier magasin a été ouvert en 1992 rue de Grenelle, à Paris. Ce sont les créateurs qui ensuite remarquent vite les chaussures aux courbes ravageuses et aux talons fins de Christian Louboutin. Fabriquées pour la plupart par des artisans italiens, c’est ensuite en 2002 qu’Yves Saint Laurent chausse tous les mannequins de son défilé avec les chaussures Christian Louboutin.

J’ai été même prise en photo. Tout ça pour dire que la prochaine Fashion Week, qui sera la mode masculine du 21 Janvier au 25 Janvier 2015, suivi par la haute couture jusqu’au 30 Janvier. Et Je serais présente, avec mon appareil photo et partager tout cela avec vous.

Nous les aidons aussi à mieux décrypter les nouveaux codes de la mode, de plus en plus complexes. raison de deux ou trois visites par an, elles s’offrent quelques pièces fortes signées Céline, Chloé, Balenciaga, Lanvin ou Rick Owens. Leur obsession : les accessoires, qui leur permettent de transformer une tenue de jour en tenue du soir sans repasser chez elles..

Retour en France, donc. Avec, pour Kongo, le soleil et les rires de l’Afrique en mémoire, les gris toits de Paris, Château Thierry ou Bagnolet en tête, et son cur au milieu pour graffer. Quand des légions d’artistes s’expriment déjà dans les rues et entre les murs de Paname un pochoir à la main, lui choisit son outil.

Albane Cleret a deux valises. « Une pour Saint Trop’, l’autre pour Saint Barth », commente la sémillante directrice de l’agence Albanne Communication qui préside notamment aux soirées « hype » du Jimmy’z, le club branché du Festival de Cannes. Deux bagages ? « On ne s’habille pas pareil selon la destination », rétorque t elle sur le ton de l’évidence.

« Alors que je venais d’avoir mon troisième enfant, j’entre dans une agence immobilière pour consulter leurs offres de F5. La dame me répond qu’elle n’a rien. De retour chez moi, je téléphone à la même personne, qui me propose plusieurs appartements.

Matérialisme. Personal Shopper dégouline d’objets de luxe. Chanel est omniprésent, tout comme Cartier ou Louboutin. Une boule disco, une paire de Louboutin, et quelques gris gris. Voilà ce qu’a pu trouver l’équipe du Garage Mu lorsqu’elle a pour la première fois exploré l’ancienne gare à charbon qu’elle occupera temporairement, après avoir remporté un appel à projet de la SNCF. Trônant sur un terrain vague attenant au périphérique porte d’Aubervilliers, le bâtiment arbore une authentique morgue post industrielle, très seyante par les temps qui courent.


Laisser un commentaire