Louboutin Nouvelle Collection 2016

Ne nous y trompons pas : des escarpins en daim noir à talons argentés doivent être congruents à l ; le reste suit, j Ciel ! Christian Louboutin, n rien à faire en classe. Cette pauvre petite, Mara Goyet, désirait vos escarpins pour elle ! Quel mensonge, que vous êtes naïve ! N jamais aperçu ces petites filles qui chaussent les escarpins de maman et se livrent à une imitation grotesque, obscène et claudicante de la démarche maternelle ? Marie Agnès Gillot dansant Le Lac des cygnes en sabots. Vous ne désirez pas être une baby sitter, ni une servante, ni une mère, ni une copine, ni une psy, ni une lavandière ! Mais ce que vous êtes est rien moins que tout cela ! Avez vous pensé aux garçons dont vous alimentez les fantasmes sexuels, dont vous boostez les poussées d ? Ces pauvres garçons qui n rendre les ouvrages empruntés au CDI, parce que lus le soir, au lit, et que soudain votre image a surgi, et qu fallait bien s entre deux pages du bouquin pour ne point faire une carte de France sur un drap que maman lavera ? Vous êtes pour eux un totem sexuel ! Vous écrivez sur le bulletin de ces malheureux : Manque de concentration.

En ce qui concerne Christian Louboutin, il est temps qu se prépare au pire et explore de nouvelles voies pour protéger efficacement sa propriété intellectuelle. Maintenant que la Cour de cassation a irréversiblement invalidé sa marque majeure, déposée en France en 2000, une solution évidente serait de redéposer immédiatement, auprès de l National de la Propriété Intellectuelle français, puis auprès de l Mondiale de la Propriété Intellectuelle, une nouvelle marque internationale sur la semelle rouge, qui doit cette fois être tridimensionnelle, non ambiguë et préciser quelle nuance de rouge est utilisée sur la semelle, en se référant à un système d international de couleurs, tel que Pantone. En outre, dans la mesure où le rythme effréné de la mode le permet, Mr Louboutin pourrait enregistrer les dessins de ses chaussures, avant que ces chaussures ne soient montrées et vendues au public, tout en créant des modèles de chaussures encore plus distincts et complexes, qui seraient difficiles à copier et/ou contrefaire..

Les débats reprennent dans la grande salle. Un membre du public s’interroge: pourquoi la masse des Français reste elle indifférente aux charmes du trading amateur? Sur scène, une gérante de fonds approuve et accuse: Notre métier est extraordinaire. Malheureusement, je n’ai pas le sentiment que l’Education nationale soit sur cette orientation.


Laisser un commentaire