Louboutin Pas Cher Femme

On fait tout nous mêmes avec notre assistant, qui nous suit depuis trente ans. Quand on l’a rencontré il était sans papiers. On l’avait engagé pour réparer notre télé et faire des travaux de peinture. Giardelli était grand, 1,88m, et il fut le quater back de l’équipe de football de son lycée. Il avait eu une bourse universitaire pour continuer à jouer au football mais il avait tenu à s’engager dans l’armée et à être envoyé au front, en première ligne. L’explosion d’une mine alors qu’il effectuait une mission avec son unité dans les alentours de Kandahar, au sud du pays, avait scellé son destin à jamais.

Il m’arrive de regretter mes talons aiguille, le rush du matin, le r qui sonne 7 heures, la douche, le maquillage, l’adr que procurait le travail. Les humains me manquent. La fiert du travail accompli aussi. Au mur, une tapisserie ramenée d’Ouzbékistan. Des babouches anciennes, ses premières chaussures poissons, un thermos en girafe. Plus loin deux automates indiens, des nattes balinaises.

La première fois, c’était pour Tom Ford. Puis, en septembre de la même année, elle défilait à New York, Londres et Milan pour Marc Jacobs, Burberry, Moschino, Missoni Depuis, rien n’a pu l’arrêter, pas même la maladie de Lyme (qui frappe aussi sa mère), laquelle épuise parfois son organisme, lui imposant des breaks. Moins de trois ans ont ainsi suffi à cette jeune femme de tout juste 21 ans (depuis le 9 octobre) pour imposer sa beauté mélangée, son élégance de chat,sa maîtrise de l’espace et sa compréhension de la lumière..

C’est une définition du luxe 2011 qu’a écrite Karl Lagerfeld, hier dans les salons Chanel, rue Cambon. Soit des filles, sans talons, souvent en jeans, mais dont la peau se frottait à des matières d’une délicatesse extrême. Pièces de soie, petits carrés de cristal brodés à même le tissu et recouverts de tulle : aucune ostentation, aucun effet spectaculaire n’étaient visibles dans cette collection très jeune, flirtant avec l’innocence et le relâchement adolescent (un paradoxe de plus pour Karl Lagerfeld, qui vit chaque seconde de sa vie dans la maîtrise absolue).

Et surtout cette insolence propre aux gens beaux. Ceux, très rares, qui ont un physique à la limite de la perfection. Et c’est précisément ce qui ne l’intéresse plus : Je n’étais pas le mannequin parfait. Et puis apr j encore flipp parce qu est tomb enceinte, mais heureusement elle a fini par se retaper le p entretemps donc du coup tout est rentr dans l parce ce couillon croit que le gosse est de lui alors que je l d environ 15 fois en 10 jours et lui une ou deux fois. Mais j ai jamais parl avec elle, elle fait comme dans Walking dead en niant l et en disant que le gosse est forc de son mari. Heureusement d Haha.


Laisser un commentaire