Louboutin Sample Sale May 2015

Au croisement du Relay et du Bonne Journée, les jambes s’organisent spontanément en colonnes qui tournent et s’entrecoupent presque sans accrocs. En plein carrefour, deux paires s’arrêtent. Elles se font face en silence. Le risque est infime, disent les experts. (Il y a toujours un expert qui dit si le risque est infime.) L’avantage d’une telle nouvelle, c’est qu’elle permet de relativiser les autres. Neruda va être exhumé.

Au moment où ils décident de cette série limitée, les gens de Kia (sponsors officiels de la compétition) ne peuvent pas savoir si l’Euro2016 sera pour leurs clients un moment de bonheur ou un atroce souvenir. C’est dire s’ils prennent des risques. On trouve d’ailleurs sur le Net un rigolo Top10 des pires séries limitées qu’on a vues sur nos routes, dans lequel figure l’Opel Corsa Steffi Graf (1988) dont plus personne ne se souvient.

Comment scotcher sa communauté ? En achetant l’édition limitée Pastel Eyes que Dior vient de sortir pour Miss Lambda : quatre paires de patchs en satin, aux couleurs tendres, et repositionnables. Les nôtres nous sont restés collés aux doigts avant de tomber dans notre thé sencha, mais, selon les youtubeuses, il n’y a pas que des bras cassés sur la planète Beauté. Nous, on les garde pour planquer les cicatrices après une éventuelle opération des paupières, et on s’est remis au coloriage avec nos bons gros crayons jumbo..

« En rentrant de vacances au Congo, j voulu int une ONG. Il a fallu que je passe un concours. Aucune mati ne me posait de probl sauf l Pendant un an, j suivi des cours particuliers alors que je bossais c n pas facile, mais j gard en ligne de mire mon objectif et je l atteint ! ».

Lyon, elle s’en est littéralement enfuie, à 16ans. Mes soeurs étaient parties, mes frères toujours dehors, je me suis retrouvée seule face aux parents. Elle décide de rejoindre son aînée Malika, costumière de cinéma, installée à Paris depuis le début des années70 : Là, je me suis lâchée ! Direction le Palace : Du moment que tu avais un look, tu entrais, et ça et danser, j’ai su faire tout de suite.

Je ne suis jamais la première à partir du cabinet, au contraire, même s’il y a toujours de la lumière dans le bureau de ma mère, elle discute tous les soirs avec mon père, du moins je crois. Je ne me pose plus réellement de questions quant à ses agissements, je la croise souvent dans les couloirs, mais elle ne m’offre jamais un seul regard. Cette situation me pesait, maintenant, je me dis que ce n’est pas grave, même si je sais que je me mens dans le fond.


Laisser un commentaire