Louboutin Z眉rich 枚ffnungszeiten

Tant que l’arrière grand mère est en vie, elle apparaît et disparaît entre deux séances photo, et parfois entraîne sa fille dans des virées à Londres, chez Biba, pour acheter des vêtements incroyables. J’adorais ça. Les Stones y faisaient également leurs emplettes.

Il rompt avec ses précédents romans par cette présentation d’un monde où l’on pense que le rire et l’humour ne peuvent avoir place. Cependant, on retrouve l’il perçant de cet auteur, cette facilité à injecter de l’humour dans toutes situations. Parfois caustique, parfois cassant, Monsieur Tadjer nous promène par le bout du nez par le bout de sa plume..

C’est dans ce château, dont l’architecture s’inspire de la Malcontenta de Palladio, une villa Renaissance des environs de Venise, que Nicolas Sarkozy était déjà venu, en 1995, « digérer » la défaite d’Edouard Balladur et s’interroger sur son avenir politique. Ce séjour chez la huitième fortune du Canada ne suscite pas le moindre commentaire dans les journaux français. Et c’est bien ce qu’a tout de suite noté Carla Bruni Sarkozy : « Nous n’avons plus de comptes à rendre ! », répète t elle à ses amis.

Il est dans les habitudes de Zara, comme toutes les marques de la fast fashion, de reprendre assez littéralement le travail des autres. Pour les grandes maisons de couture, la copie n’est pas entièrement dommageable puisqu’elle contribue, au moins, à populariser la griffe de luxe auprès du grand public. En revanche, les petits créateurs indépendants ne tirent aucun profit de ce genre de pratiques..

Il y a quelques jours, les murs étaient marron et il n’y avait pas de moquette. Depuis, tout a été repeint et aménagé pour accueillir le « pop up store » d’Azzaro. La « boutique éphémère » de la griffe de luxe française a ouvert ses portes jeudi 19 février et les fermera.

J’ai acheté des chaussures Louboutin à $200 il y a deux mois, sur un site en anglais qui n’avertit pas vendre du faux ou de la réplique. J’ai rêvé et me suifais avoir. J’ai donc recu les chaussures en plastique, moche, pas du tout ressemblant à celle que j’ai choisie, la qualité n’était pas top du tout.

Enfin si cela aurait été elle, elle n’aurait rien dit mais bon. Au bout d’un moment, voir la brune sortir toutes les nuits, quelques unes ont commencé à se demander quoi et Zara a été obligée de leur expliquer. Néanmoins attention, être strip teaseuse ne veut pas dire coucher avec des clients ou faire sa cow girl.

Il voterait plutôt écolo, il exècre le nucléaire, ne croit pas aux prisons, pense que l’Europe se terminera en bain de larmes comme on peut se mettre subitement à chialer devant un distributeur qui avale votre carte bancaire. Il a des peines d’argent, a connu le chômage et l’éligibilité au RSA. Il pratique l’insouciance à outrance, fourmille de projets, les bûche avec l’énergie des acharnés, se lasse, laisse faner et culpabilise.


Laisser un commentaire