Ecurey

 

 

Mairie:

5 rue chaussée 55150 Ecurey en Verdunois

Tel: 03.29.85.62.36

E-mail : mairie-ecurey-en-verdunois@wanadoo.fr

Ouverture secrétariat : le lundi de 14h00 à 18h00


HISTORIQUE

 

L'occupation romaine du site est attestée. Le village appartient successivement à l'Austrasie, la Lotharingie et l'Empire Germanique. Il dépend du comté et de l'évêché de Verdun, puis du comté de Chiny et du comté de Luxembourg. La carte d'affranchissement a lieu en 1282. La localité est administrée par la haute justice des chanoines de la cathédrale. Ecurey est rattaché aux anciennes prévôtés de Mangiennes et Merles. Au début du XIXème siècle, Ecurey possède une scierie et une fabrique de chaussures "ANDRE frères". Lors de la première guerre mondiale, Ecurey est partiellement détruit.

LIEUX

 

EGLISE DE L'ASSOMPTION

Datée du XVIème siècle, elle est de style gothique. Le tour de l'église présente des fenêtres trilobées (en forme de trèfle) sur les côtés. Le portail est surmonté d'une rosace et d'un tympan, avec une niche abritant une pietà du XVème siècle. On y trouve une clé de voûte datée de 1511. La date de sa construction est gravée sur celle-ci. On y trouvera également un maître-autel crée par Haussaire, en calcaire. L'église possède trois nefs et un chevet, de forme carrée.

 

 

 

 

 

LAVOIR

Daté du début du XIXème siècle. Ancien four à pain qui a disparut pendant la révolution. A la place le bâtiment fût reconstruit et transformé en lavoir, orné d'un cygne en bronze.

 

 

 

FOUR A PAIN

Daté du XIXème siècle, il se trouve rue Chaussée. Situé sur le côté d'une grande cheminée, il est encore aujourd'hui bien conservé.

 

 

CALVAIRE

 

 

 

MONUMENT AUX MORTS

 

 

 

PARTICULARITES

 

LES FLAMANDES

Autrefois dans certaine maison, la cuisine était borgne. Un conduit émanant du toit était alors créé afin que la lumière du jour s'infiltre à travers une mitre de verre pyramidale posé sur le toit.

 

 

 

PLANCHES DE RIVE

Sur certaines maisons, on en trouve encore

 

 

 

LES LINTEAUX

Généralement fixés au dessus de la porte d'entrée. Ils donnent en référence la date de construction de la demeure. Quelquefois on y note les initiales des propriétaires.

 

 

PERSONNALITES

 

Abbé François VIGNON

Né en 1765 à Ecurey en Verdunois, décédé à Verdun en 1841. Il refusa de prêter le serment constitutionnel que la Révolution exigeait des prêtres et il émigra. Il revint clandestinement à Ecurey pour y exercer son minitère.

 

 

Jean-Pierre LARDENOIS

Né en 1788 à Ecurey en Verdunois, décédé en 1876. Engagé volontaire, soldat de l'Empire, il a participé à la campagne de Russie. Il fut l'un des derniers survivants de la Bérézina. Il devient colonel de la garde municipale, commandeur de la légion d'honneur, décoré de la médaille Sainte-Hélène et fait chevalier de Saint Louis.