Moirey-Flabas-Crépion

Mairie de Moirey-Flabas-Crepion :

6b rue de la mairie 55150 Moirey

03.29.85.66.59

e-mail : mairie55@hotmail.fr

Maire : JACQUE Phillippe

Ouverture du secrétariat : le jeudi de 10h00 à 12h00


HISTORIQUE

 

Situés à quelques kilomètres les uns des autres, les trois villages ont sensiblement la même histoire. Ils font partis de la prévôté de Merles puis de Mangiennes. L'église mère se trouve à Moirey. En 1790, Moirey, Flabas et Crépion sont rattachés au canton de Damvillers. Au début du XIXème siècle, un séminaire est fondé à Moirey par le curé Etienne. Les trois communes sont entièrement détruites pendant la première guerre mondiale puis reconstruites. Elles sont réunies en 1972.

 

 

LIEUX

 

- Eglise Saint Barthélémy à Crépion

Elevée en 1675, l'ancienne église de Crépion est totalement détruite pendant la première guerre mondiale. Elle est semblable à l'église de Grémilly. L'édifice possède une tourelle permettant d'accéder au clocher.

 

                

 

 

- Eglise Saint-Michel à Moirey

L'ancienne église possède une tour du XIIème siècle et une nef du XVème siècle ainsi qu'un portail de style Renaissance. Elle est détruite pendant la première guerre mondiale. L'édifice actuel a été élevé, plus de dix ans après, sur son emplacement.

 

 

- Eglise Saint-Maur à Flabas

L'ancienne église de Flabas est dédiée à Saint Maur, évêque de Verdun. Elle comporte un choeur du XVIème siècle ainsi qu'une nef datant de 1783. Détruite pendant la guerre, par la suite une nouvelle église fut élevée sur les fondations de la première.

 

- Chapelle Saint Maur à Flabas

A une époque où de fortes rivalités opposent chrétiens et païens, Saint Maur fuit les persécutions de Julien l'Apostolat et s'isole à Flabas où il vécut en ermite avant de devenir le deuxième évêque de Verdun. Un ermitage existe avant l'an mille. Il fut détruit. A la place de celui-ci une chapelle fut construite au XIXème siècle par l'abbé Souhaut, et devient un lieu de pélerinage. Chaque année au mois de septembre une messe est dédiée à la mémoire de Saint Maur, à l'église de Flabas. Après la messe, a lieu la procession jusqu'à l'oratoire, les villageois marchent ainsi sur les traces de leurs ancêtres et perpétuent la tradition.

 

 

- Poste de commandement du colonel Driant

Situé à Flabas. Lors de la première guerre mondiale, le colonel Driant est en position dans le bois des Caures avec ses chasseurs à pied, et subit de plein fouet l'attaque allemande marquant le début de la bataille de Verdun. Il fut tué non loin de là le 22 Février 1916. Le poste de commandement du colonel Driant est conservé en l'état. Il est précédé de trente deux bornes, en demi-cercle, qui portent l'insigne des chasseurs à pied du colonel. Ce site est protégé.

 

 

- Monument des représailles à Flabas

En février 1916, cinq cent prisonniers français sont parqués dans un baraquement en bois dans le village de Flabas. Le commandement allemand fait pression sur le gouvernement français en exerçant des représailles sur des prisonniers répartis dans plusieurs camps de la région. A la fermeture du camp, trois mois après sa création, sur les 500 prisonniers, il en manquait 200. Ils y laisseront leur vie. Ce monument rappelle alors la tragédie.

A l'endroit du camp, on y trouve une pierre portant une inscription, ainsi qu'un panneau explicatif offert par de jeunes allemands. Le sculpteur de ce monument est M. Léon CUVELLE qui fut officier et prisonnier du camp de représailles de Flabas. Il fut l'auteur d'un carnet de route intitulé "leurs représailles". Le premier  monument représentait un soldat en pied qui a été dynamité par les Allemands lors de leur second passage en 1940. Aujourd'hui le second ouvrage a été réduit au buste, faute de pierre suffisante.