Romagne sous les côtes

Mairie de Romagne sous les côtes :

4 Rue de l'église 55150 Romagne sous les côtes

Tel : 03.29.85.10.29

mairie.romagnesouslescotes@orange.fr

Maire : GILLET Jacky

Ouverture du secrétariat : le vendredi de 9h00 à 12h00


HISTORIQUE

Le site est occupé dès l'époque romaine. Le village est donné à l'abbaye de Saint Maur de Verdun par Thierry, évêque de Verdun, puis revient aux Seigneurs de Jametz. Il est affranchi en 1238. Possession de la principauté de Sedan, elle est ensuite conquise pour le duché de Lorraine. Une charte d'immunité est accordée par Charles Quint en 1536. De 1790 à 1800, Romagne est chef-lieu de canton dans le district d'Etain. Lors de la première guerre mondiale le village est presque totalement détruit, il est ensuite reconstruit. 

 

 

 

LIEUX

 

Eglise Saint Pierre

La première église existait avant 1046. Elle est détruite lors de la première guerre mondiale, elle fut reconstruite en 1927 sur les bases de celle qui datait de 1754 pour le clocher. L'édifice actuel possède un haut clocher aux angles flanqués de clochetons.

 

             

 

 

 

Cimetière militaire allemand

Situé à proximité du cimetière civil, il abrite près de deux mille deux cents tombes.

 

           

 

 

Grotte Notre-Dame-De-Lourdes

Ce monument érigé par les gens du village est un lieu de pélerinage

 

 

 

Fontaine

Elle est ornée d'une vasque en fonte.

 

 

 

 

Maisons

Romagne sous les côtes possède encore quelques maisons anciennes. De nombreux encadrements de portes sont sculptés.

 

 

Blockhaus de la ligne Maginot

Daté du XXème siècle. Construit à l'initiative du ministre de la Guerre André Maginot, la ligne qui porte son nom, est un ensemble de fortifications destiné à empêcher le passage des Allemands pendant la guerre de 1940.

 

 

Croix "Belle Croix"

Cette croix a été érigée par l'abbé Charles François Haussaire avant la révolution à l'endroit même où il avait échappé à une attaque de nuit par des brigands. Elle est détruite pendant la première guerre et remplacée en 1995.

 

 

La côte Morimont

La côte fut plantée en pin noir d'Autriche. Elle culmine à 361 mètres. Elle offre une très belle vue panoramique. Une table d'orientation y est installée. 

 

              

 

 

 

 

 

PERSONNALITES

 

Jean-Charles GILLE

Ses grands parents étaient originaires de Romagne sous les côtes. Illustre personnage, il était ingénieur, psychiatre et psychologue.

 

Abbé Gouget

Né en 1728 à Romagne sous les côtes. il fut arrêté en 1793 puis déporté dans le quatrième convoi pour Rochefort. Mort sur le ponton en 1794 par tortures.

 

C. NIZARD

Né en 1817 à Romagne sous les côtes, la commune lui doit toutes ses améliorations :  la construction d'une école de filles, un nouveau cimetière, l'édification d'une fontaine, la restauration du presbytère et de la vieille église paroissiale.

 

 

 

CURIOSITES

 

Lors de la première guerre mondiale, une boulangerie industrielle fut érigée. Elle comprenait 18 fours, un quai de déchargement, une arrivée de voie. Celle-ci approvisionnait le front allemand en pain. Elle fut complétement rasée et aujourd'hui il n'y en a plus aucune trace.

 

Toujours lors de la première guerre mondiale, les allemands ont construit des sapes (des sièges qui consistent à détruire les fortifications ennemies) dans la côte de Morimont, laquelle était couronnée d'un réseau de tranchées et de fils barbelés. C'était la ligne Brunehilde qui fait référence à la reine Brunehault dont le nom est encore porté aujourd'hui par la forêt qui relie Mangiennes, Pillon et Nouillonpont. On peut souligner également que Romagne sous les côtes a tenu un rôle assez important durant cette première guerre, puisque c'est dans le village que le 26 Août 1914, s'est installé le premier régiment allemand et que Guillaume II est venu personnellement inspecter les troupes le 3 septembre 2014. Il y a eu une base arrière installée à Romagne pendant toute la guerre. Un fait insolite s'y est également produit puisque les Allemands y ont fait un camp d'entraînement. Ils ont reproduit à l'identique une partie des champ de bataille de Vaux en reproduisant symboliquement les sentiers pour s'entraîner. Une école a été créée par les troupes d'assaut pour la formation du combat rapproché dans les premières lignes françaises. Le village de Romagne a été par la suite entièrement détruit.

 

Utilisé par l'armée allemande lors de la seconde guerre mondiale, un V1 (arme de représailles) qui est une bombe volante a explosé dans un champ de la commune.

 

 

 

Vin de la côte Saint Pierre

 

En 1872, une monnaie gauloise en or de type cheval  a été retrouvée sur la commune. Elle est au musée de la Princerie à Verdun.