Zapatos Louboutin 2015

Shakira célèbre son grand retour sur le devant de la scène et les fans sont aux anges. La star d’origine colombienne enchaîne donc les soirées mondaines pour la promotion de son nouvel album (étrangement intitulé « Shakira »). En compagnie de son boyfriend, le beau Gerard Piqué, la bomba latina rejoint donc les tapis rouges espagnols au plus grand plaisir des photographes.

Tout ça pour rentrer dans une paire de Louboutin ou de sandales hors de prix ? En tout cas, au Royaume Uni, la Loub job fait fureur: l’opération, dont le nom fait référence à l’homme aux semelles rouges, on l’aura compris, consiste à injecter du collagènedans le talon et donc permet de se jucher plus confortablement sur des talons vertigineux en créant un effet coussinet qui amortit la douleur du 12 centimètres. Mais pas forcément les dégâts sur le squelette: l’année dernière, trois chercheurs australiens du programme de recherche musculo squelettique de l’université de Griffith, après avoir observé une femme chancelant sur ses talons aiguilles, ont lancé une étude sur dix neuf cobayes. La moitié a porté des talons très hauts, l’autre pas ou peu, pendant les deux ans de l’enquête.

Pour la première fois en France depuis trois ans, une sélection des uvres récentes de Kongo part à la rencontre du public parisien et international. Peintures sur toile, uvres sur plexiglas, plaques émaillées du métro parisien revisitées par l’artiste et sculptures, notamment un étonnant bronze, réalisé de main d’orfèvre par la fonderie Blanchet Landowski à Bagnolet. Quant à Kongo, artiste catapulté volontaire dans la guerre du feu de l’art contemporain, lui a l’âme sereine.

Quoi j’ai l’air cloche ? Pas du tout c’est mon chapeau qui est cloche, encore que c’est vrai je puis l’être souvent parfois. Je l’adore ce chapeau de pluie, je l’ai acheté il y a quelques années dans une boutique du 6ème, 39 rue Saint Placide, c’est la marque Papa pique et maman coud , qui est tout simplement fabuleuse et pas seulement si tu as moins de 10 ans. Ce n’est quand même pas souvent qu’on rencontre une catégorie colifichets , j’adore je vous dis.

Un tigre, un ours, un lion, un énorme python rampant au sol, la gueule encombrée d’un uf d’autruche. Une tête de rhinocéros, une de phacochère, une autre de girafe. Des cornes de buffles et d’antilopes. Cette expression anglo saxonne ( cliquez et achetez ) résume la compulsivité virtuelle actuelle : l’objet du désir n’est plus qu’une image, à 360 degrés certes. On achète la mode sans voir les vêtements, on se projette dans un toucher qui n’existe que du bout du doigt, sur un écran tactile. La part de ventes en ligne est en passe de renverser les ventes en magasins.